Présentation

Le SAGA est un outil issu de l'expérience clinique avec les familles. S'inspirant du FAST développé par Gehring (1992), il permet de recueillir la représentation des dynamiques des relations à l'intérieur d'une famille. Reconnaissant tout l'intérêt du FAST, nous avons été confronté dans notre pratique clinique à sa difficulté de mise en œuvre. Profitant de la réflexion et du travail mené autour du FAST nous avons voulu développer un outil systémique suffisamment souple et attractif pour être utilisé en situation clinique et suffisamment rigoureux pour être utilisé en recherche. Nous avons ainsi mis au point le SAGA qui offre dans le contexte clinique, tel un objet flottant, un « champs d'expérimentation et de découverte partagé par la famille et le thérapeute » (Caillé et Rey, 2004, p 49).

Présentation du SAGA

Le SAGA est un test tridimensionnel où les membres de la famille sont représentés par des petites poupées en bois de 8 à 12 cm. Celles-ci sont placées sur un damier circulaire coloré de 41 cases. Le principe de SAGA est de demander à un membre de la famille ou à l'ensemble de la famille une représentation de l'organisation fonctionnelle de la famille lors de trois situation : habituelle, conflictuelle et idéale. De la même façon que dans le FAST, la cohésion et la hiérarchie sont évaluées par le SAGA. La cohésion est appréciée par la distance entre les figurines et la hiérarchie par le nombre jetons attribués aux membres du groupe en fonction de l'estimation de leur pourvoir exercé sur le groupe.

Pourquoi faire évoluer le FAST

Concernant les figurines, notre pratique clinique nous a montré une certaine difficulté pour les personnes à se repérer avec le FAST. En effet, les figurines en bois utilisées se ressemblant toutes et étant toutes de la même taille (la seule différence considérée étant le sexe du personnage) il devient rapidement difficile de repérer qui est qui. Il était alors nécessaire de rendre les personnages plus attractifs et identifiables.

Concernant le support, le FAST propose un damier carré imprimé sur feutrine. Nous lui avons préféré un plateau rigide pour optimiser la stabilité des personnages et nous avons choisi d'adapter un damier circulaire en référence à l'approche développée en sociologie dans les années 60 (distance concentrique). Pour rendre cet outil attractif et le repérage plus aisé, chacun des 5 cercles du damier est composé de cases de la même couleur dominante (vert ou orange) avec alternance entre ton foncé et clair. De plus, la forme circulaire semble plus propice à concentrer les regards et l'attention du groupe.

Concernant la passation, notre protocole est proche de celui du FAST avec une différence dans l'ordre des situations abordées. Plutôt que de terminer comme le FAST par la situation de crise nous terminons par la représentation de la situation idéale. Ce point nous semble important dans une approche clinique où il est essentiel de conclure, dans l'esprit des thérapies familiales, sur les possibles plutôt que sur les limites actuelles.

Concernant la notion de hiérarchie, dans le FAST, elle est évaluée en terme de pouvoir général. En travaillant avec les familles, souvent les parents nous ont fait remarquer qu'un enfant (quelque soit son âge) même s'il ne prend pas de décision concernant la vie de la famille, il peut influencer celle-ci fortement par son comportement. Nous avons ainsi été amené à distinguer deux types de pourvoir : le pouvoir de décision et le pouvoir d'influence.

Concernant la cotation, les procédures du FAST nous semblent particulièrement difficiles et fastidieuses. Pour la cotation, la difficulté principale est le calcul de la cohésion puisqu'il est nécessaire pour cela d'évaluer la distance entre tous les membres de la famille deux à deux. Comme Gehring il est possible d'utiliser un système dans lequel chaque position sur le damier est transformée en coordonnées x et y, à partir desquelles la distance entre chaque individu est calculée avec la formule de Pythagore. Cette approche est très utile en recherche mais nécessite l'utilisation et la maîtrise de programme statistique auquel tout le monde n'est pas formé. Gehring avait fait face à ce problème en proposant une cotation que nous avons trouvé complexe et lourde à mettre en œuvre dans un contexte clinique. Pour le SAGA, nous avons voulu privilégier la facilité d'utilisation. Pour cela, un des moyens les plus simples nous a semblé de pouvoir mesurer la distance entre deux individus en utilisant un double-décimètre à partir d'une feuille standard où la position de chaque individu est reportée. La méthode proposée facilite ainsi cette étape sans sacrifier la rigueure et la précision des données notamment dans le cas d'une approche de recherche.

Concernant l'interprétation, le FAST propose à partir de la cohésion et de la hiérarchie une classification des familles en trois catégories : équilibrée, instable et non équilibrée. Réduire ainsi les résultats obtenus s'est se priver d'une grande partie de la richesse d'un tel outil. Ainsi, nous préférons conseiller d'utiliser une démarche centrée sur la personne pour l'utilisation des données de cet outil (Courty et al., 2004). Le principe est de décrire des profils de dynamique de relation en considérant les variables cohésion et hiérarchie (pouvoir de décision et influence) dans les contextes considérés (habituel, conflit et idéal). Cette approche dimensionnelle permet de combiner les aspects quantitatifs et qualitatifs des variables et peut permettre, par exemple, de déterminer différents styles de fonctionnement familiaux propres à la population rencontrée.


Caillé, P. et Rey, Y. (2004), Les objets flottants : Méthodes d'entretiens systémiques. Fabert, Paris.

Courty, B. ; Bouisson, J. et Compagnone P.D. (2004), Risque d'épuisement professionnel chez les soignants en gériatrie : une approche centrée sur la personne. Psychologie et Neu roPsychiatrie du Vieillissement, 3, 215-224.

Gehring, M. (1992), Evaluation du système familial : le FAST, L'Application des Techniques Modernes, Braine-le-Château.